Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Lucas, footballeur en herbe !

25 janvier 2019

Ce mercredi après-midi, nous retrouvons Lucas, 9 ans sur la banc du stade de football. Short, tee-shirt, crampons… Notre footballeur en herbe est prêt pour son entraînement hebdomadaire. C’est Emmanuel, médiateur quartier DAHLIR qui l’a accompagné au sein du club FC2A (Football Club Aurillac Arpajon).

 

Depuis les ateliers passerelles au terrain du Football Club Aurillac-Arpajon…

 

“J’aime bien le foot. Durant la récréation, nous nous entraînons avec mes copains. Depuis la rentrée, je joue deux fois par semaine en U10-U11, au sein du FC2A.”

 

Après avoir pris part à différents ateliers passerelles au sein des quartiers, Lucas a fait part à sa maman de son envie de pratiquer une activité physique régulière.

 

“C’était soit le tennis, soit le foot… se rappelle Marylin, sa maman.

Nous avons pris le temps de discuter avec Emmanuel Moesse, le médiateur quartier. Il m’a expliqué en quoi consistent les actions du DAHLIR et de quelle manière il pourrait nous accompagner dans le projet d’activité de Lucas. Finalement, nous avons opté pour le foot ! En raison de mon activité professionnelle, je ne peux pas toujours être présente pour venir le chercher. Sur ces créneaux, Lucas peut se rendre de manière autonome au sein du club pour les entraînements.”

 

Le football : un moyen de se découvrir et grandir.

Depuis son arrivée au sein du club, Lucas a perfectionné ses dribbles, ses jonglages… Son poste préféré ? Attaquant…mais il teste encore celui qui lui convient le mieux. Xavier, entraîneur est ravi de cette intégration.

 

“De manière générale, le sport aide à grandir. À l’âge de Lucas, c’est un plaisir en tant qu’entraîneur d’enseigner. Ils apprennent beaucoup et sont très réceptifs. Nous leur enseignons avant tout la politesse et le respect. En jouant au foot, ils découvrent des règles, un cadre. C’est un pied dans la vie.

 

La première fois que Lucas s’est rendu à l’entraînement, Emmanuel Moesse était présent afin d’assurer le lien avec le club. Le directeur du FC2A connaissait déjà le DAHLIR.

 

“Et puis le foot, c’est un sport populaire, accessible pour tous, insiste l’entraîneur. Ce qui en fait sa richesse, c’est le mélange, apprendre à se découvrir. Nous sommes tous différents et c’est ce qui nous faut avancer !

 

La maman de Lucas est ravie de la manière dont s’est déroulé le projet de loisirs de son fils. “De la bienveillance.” Elle utilise ce mot pour décrire et résumer l’implication de chacun dans le projet de Lucas.

Copyright - Dahlir 15 (http://dahlir15.fr)

"Toutessport !" avec le CIDFF 15

Les formations au Sport Bien-Être commencent dans le Cantal !