Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Sport en pied d’immeubles

20 février 2018

“Le projet Sport en pied d’immeuble a pour objectif de faire découvrir des activités sportives aux habitants des quartiers prioritaires de la ville d’Aurillac.”

 

Qu’est ce que le projet Sport en pied d’immeubles ?

 

“Notre volonté est de proposer des activités ouvertes à tous, afin de susciter des envies de poursuivre un sport dans un club, une association chez les habitantes des quartiers prioritaires de la ville d’Aurillac, explique Emmanuel Moesse, médiateur de quartier.

La première phase de mon travail consistait à diagnostiquer les besoins des personnes qui pourraient être intéressées. Il n’y a pas que les enfants, les jeunes qui auront l’occasion de participer.

Basket, judo, tennis…l’idée est de leur proposer des activités qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de pratiquer. L’appui du CDOS est précieux car il nous permet de faire le lien avec les clubs et associations du territoire.”

 

“Le CDOS est un interlocuteur auprès des Comités et des Clubs sportifs cantaliens. Il rassemble en son sein la quasi-totalité des fédérations sportives qui existent sur le territoire du Cantal, rappelle Josiane Pouget du CDOS Cantal.

Pour le projet  Sport en pied d’immeubles, nous avons sollicité les clubs et associations en fonction du public visé, mais aussi des disponibilités des clubs.

Les activités proposées pendant les vacances sont gratuites et ouvertes à tous. L’idée est de n’exclure personne de la pratique sportive.”

 

Des pré-ateliers pour découvrir, partager…

 

Durant les vacances de février et avril, certains clubs proposeront des activités d’initiation. Comme ce sera le cas de Tout Un Cirque et du club de judo qui offriront des temps de découverte aux habitants fin février.

 

“La présence d’Emmanuel sur les quartiers nous a permis de connaître le public visé dans un premier temps : des jeunes de 6 à 13 ans.

Ces pré-ateliers donneront le pas pour les activités passerelles qui seront mises en place dès le mois de septembre, explique Josiane Pouget.

 

À long terme, l’objectif sera de permettre au public participant d’intégrer des clubs ou associations sportives. Ce sera le rôle du DAHLIR  de les accompagner dans leur projet sportif.”

 

“Nous souhaitons mobiliser un maximum de personnes sur ces ateliers, insiste Emmanuel Moesse. L’objectif est aussi de faire venir les habitants des quartiers voisins. Cela prend du temps de les mobiliser. Mon rôle est de leur faire savoir que des actions ont lieu pour eux.

Je fais du porte à porte pour en parler.. C’est plus long que distribuer des tracts mais l’effet est bien différent !”

Copyright - Dahlir 15 (http://dahlir15.fr)

L'exposition Hein ? Différence ! s'invite dans le Cantal

Un travail main dans la main pour le Sport Santé dans le Cantal