Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Une journée d’échange autour du DAHLIR Handicap – ACM

Actualité nationale 6 juin 2018

Depuis son expérimentation en 2009 en Haute-Loire, le dispositif DAHLIR Handicap – ACM* a bien grandi… et s’est déployé sur une grande partie du territoire auvergnat.

Au coeur de la démarche, une volonté de permettre aux familles et à leurs enfants en situation de handicap d’oser franchir le pas et exprimer leurs désirs.

Avec pour point commun, cette ambition de faciliter l’accès aux loisirs pour tous, qui se traduit de manière différente selon les spécificités de chaque territoire.

*ACM : Accueil Collectif de Mineurs

 

Une journée pour échanger autour du DAHLIR Handicap – ACM

Un rassemblement inédit avait lieu le 4 juin dernier à Brioude. Il réunissait les principaux partenaires institutionnels de chaque département à savoir les DDCS(PP), les CAF et les MDPH ainsi que les chargés d’accompagnement DAHLIR Handicap – ACM.

Au programme : une journée pour favoriser les échanges entre partenaires et territoires… afin de réfléchir ensemble aux évolutions possibles du dispositif.

 

Un dispositif – des territoires

Historiquement, l’expérimentation du dispositif DAHLIR Handicap – ACM a débuté en Haute-Loire. Coralie Leclerq, référente territoriale du DAHLIR 43 résume en quelques mots le travail partenarial mené avec la DDCSPP, la CAF et la MDPH :

 

“Le dispositif fonctionne bien. Depuis 2014, nous comptons environ 12 nouvelles demandes d’accompagnement par an. Sur la période janvier-mai 2018, nous avons accompagné environ 40 enfants dans leur projets ACM. Nous faisons aujourd’hui face à un “turn-over” des directeurs de centres de loisirs. Afin de les sensibiliser à cette démarche d’inclusion, un travail sera à mener au niveau de la communication et de la formation de ces derniers.”

 

L’efficience du dispositif a été salué unanimement par les partenaires du territoire. Avec des pistes à creuser notamment sur la formation des structures d’accueil de loisirs, mais aussi la possibilité d’étendre le dispositif à la petite enfance.


Dans le Cantal, l’expérimentation de l’U.M.A.S** a débuté. Celle-ci réunit une équipe pluridisciplinaire, dont la MDPH, la CAF, le Conseil Départemental et le DAHLIR. L’objectif ? Faciliter l’accueil de jeunes enfants ayant des besoins spécifiques.

Le dispositif DAHLIR HANDICAP – ACM a quant à lui débuté en milieu d’année 2017. À ce jour, cinq enfants ont bénéficié d’un accompagnement dont trois pour lesquels il a été nécessaire d’embaucher un animateur supplémentaire.

Aux prémices de l’expérimentation du dispositif, Louise Clerc, référente territoriale du DAHLIR 15 se réjouit de pouvoir bénéficier des témoignages de territoires sur lesquels le dispositif a davantage de recul.

**U.M.A.S : Unité Mode Accueil enfants à besoins Spécifiques

La recherche d’un modèle adapté au territoire

Comme c’est le cas du Puy-de-Dôme, qui pour la période janvier-mai 2018 comptabilise déjà 64 enfants accompagnés, comme le rappelle Marion Sidéa.

Expérimenté durant l’été 2016, le dispositif a mis environ une année avant de trouver son propre fonctionnement. L’objectif que se sont donnés les partenaires du dispositif : qu’il n’y ait pas de reste à charge pour les familles, lié au surcoût généré  par l’embauche d’un animateur supplémentaire.

Guide d’accompagnement à l’inclusion, formations des animateurs, questionnaire de satisfaction des centres et des familles… De nombreux projets en cours qui permettent au dispositif de se remettre perpétuellement en question afin de répondre aux besoins de chaque acteur.


Répondre aux besoins de terrain du dispositif

Car ce qui caractérise la démarche, c’est avant tout le lien et le travail mené avec les partenaires du projet. Dans l’Allier, ce travail de diagnostic a débuté à la fin de l’année 2017 avec la DDCSPP, la CAF et la MDPH.

La spécificité du dispositif étant d’intervenir actuellement uniquement sur le bassin vichyssois. Une enquête a été envoyée aux différentes structures d’accueil du territoire. Celle-ci vise à connaître leurs besoins concernant l’accueil et l’inclusion d’enfants en situation de handicap. Les partenaires présents lors de cette journée ont pu bénéficier des retours d’expériences des territoires. Prochain objectif : trouver un modèle qui réponde au bassin vichyssois !


Durant l’après-midi, les participants réunis en groupe ont pu aborder des questionnements de terrain. Tels que les difficultés liés au recrutement d’animateur supplémentaire, l’accès aux séjours, le passage à la semaine de 4 jours dans les écoles et enfin la petite enfance.

Chaque acteur présent a pu alimenter le débat, afin d’envisager des pistes de réflexion autour de ces thématiques.

Copyright - Dahlir 15 (http://dahlir15.fr)

Sentez-vous sport, Santé vous bien

À la rencontre des Tabliers Rouges, traiteur sur Clermont-Ferrand