L’accueil de Léo au centre de loisirs.

6 août 2019

“Léo est un petit garçon qui aime jouer, se balader… Depuis qu’il va au centre de loisirs pendant les vacances, les progrès sont incontestables : il joue avec les autres enfants, ose aborder les adultes et parvient à se faire comprendre correctement.”

Marie – Maman de Léo, petit garçon de 6 ans accompagné par le DAHLIR, au centre de loisirs.

L’accueil de Léo, au centre de loisirs.

 

“Pour nous, en tant que parents, mais aussi le pour le centre de loisirs, avoir un animateur supplémentaire dans l’équipe, c’est le top !”, reconnaît la maman de Léo.

 

Depuis les vacances d’été 2018, le petit garçon se rend régulièrement au centre de loisirs. Quelques temps auparavant, la directrice du centre de loisirs et la maman de Léo ont entendu parler du DAHLIR : un dispositif d’accompagnement pour faciliter l’inclusion dans les loisirs. L’idée a germé afin de favoriser l’inclusion de Léo parmi le groupe d’enfants accueillis au centre de loisirs.

 

“Cela faisait quelques temps que Léo se rendait au centre de loisirs, mais il ne pouvait y aller que sur une demi-journée, lorsque les enfants n’étaient pas trop nombreux.

Il s’intègre bien au groupe mais a besoin de quelqu’un près de lui : il n’a pas de notions de danger. Durant les sorties, il aurait tendance à s’éloigner dès que quelque chose l’intéresse.

C’est pourquoi nous avons contacté Louise, la chargée d’accompagnement DAHLIR pour qu’elle nous épaule dans ce projet.”

 

Après une réunion d’échange entre les parents, le centre de loisirs et le DAHLIR, la chargée d’accompagnement a pris le temps de venir sur les temps d’activités où Léo était présent afin d’évaluer la situation.

Afin de favoriser la participation de Léo aux temps d’activités, un animateur supplémentaire est désormais présent.

 

“Ce que nous avons mis en place avec le DAHLIR a tout de suite fonctionné. Très vite, Léo s’est senti bien dans le groupe d’enfants, bien encadré, en sécurité et était demandeur d’y retourner. Désormais, il s’y rend à la journée avec les repas. Il fait partie du groupe des petits. Certaines activités ne sont pas possibles pour lui et il en change régulièrement, mais cela devient plus simple pour lui de se poser, en présence de l’animateur supplémentaire.”

 

Activités cuisine, Cantal Tour Sport, sorties… Léo profite pleinement de ses vacances.

À l’école, l’équipe enseignante se rend compte également des progrès du garçon, comme le raconte sa maman :

 

“Ils ont affirmé qu’il était plus calme et s’intègrait beaucoup mieux.

Au départ, Léo n’avait aucun contact avec les autres enfants du centre, il restait dans sa bulle.

À la fin des vacances, c’était un autre petit garçon : il jouait avec ses camarades et s’était même fait un ami. Il est plus calme, prend davantage le temps…

Mais la plus belle évolution, c’est au niveau social ! Il participe aux jeux en groupe, ce qu’il ne faisait pas du tout auparavant… désormais c’est normal pour lui.  Au niveau de la communication également : il parvient à dialoguer avec l’équipe. Il aime aller les voir, leur parler. Ce qui ne se produisait pas avant.

C’est vraiment un soulagement pour nous, qu’un animateur supplémentaire soit présent. C’est rassurant et cela permet à Léo de profiter de ses vacances !”

 

 

L'association AURORE : faciliter l'intégration sociale et professionnelle dans le Cantal.

Dans le Cantal, l’association AURORE a notamment pour mission de développer le dispositif EMILE. Caroline Sein, chargée d’accompagnement de l’association intervient pour faciliter l’accueil et l’intégration des publics sur le territoire. Rencontre. EMILE : un dispositif …

Agnès Brun, Présidente de l'Association Départementale Autisme 15

“Notre rôle est de mieux faire connaître l’autisme. Il y a beaucoup d’idées préconçues sur le sujet.” Agnès Brun, Présidente de l’Association Départementale Autisme 15 (ADA 15). Présidente de l’Association Départementale Autisme 15 et éducatrice au sein …