Aurillac Volleyball : la passion de transmettre !

30 juillet 2018

Bruno Campergue est membre du club d’Aurillac Volley Ball. Mais surtout il est le porteur du projet “Volley Cités”, une initiative 100% locale, née il y a 7 ans.

Avec plus de 130 licenciés dès l’âge de 7 ans, le Club Aurillac Volley Ball n’a rien à envier aux plus grands. École de volley, championnats départementaux, régionaux, beach volley… les activités ne manquent pas. Et pourtant Bruno Campergue a choisi de s’appuyer sur ce sport pour mettre en place l’action Volley Cité.

 

La mixité pour maître mot

“Dans le volley, comme dans tout sport, nous faisons en sorte de transmettre les valeurs de solidarité, de respect, de cohésion d’équipe. L’une aussi de ces valeurs que l’on ne retrouve pas partout, c’est la possibilité de mixité sur le terrain.

Le Volley ball est un sport sans contact entre les joueurs. Le mental joue énormément. Des joueurs pourront prendre l’ascendant sur leurs adversaires, sans pouvoir autant avoir de gros gabarits. Cela donne des possibilités et surtout l’envie de se surpasser.

Ce que l’on souhaite transmettre au sein d’Aurillac Volley Ball, c’est le côté collaboratif mais aussi festif et le partage !”

 

Volley Cités : quand l’activité se déplace dans les quartiers

“Lorsque j’ai lancé l’action Volley Cité, il y a 7 ans de cela, peu de monde y croyait. Une fois par semaine, j’implantais un terrain de volley dans l’un des quartiers prioritaires de la ville d’Aurillac. Et nous jouions ensemble avec les enfants, les parents…

Le but au départ était de leur faire découvrir le volley. C’est un sport qui compte une très bonne équipe nationale et qui pourtant est peu médiatisée. De ce fait, le but était de faire venir le volley dans les quartiers si les habitants n’allaient pas au volley.”

 

Depuis quelques années, Matthieu Chaix, un entraîneur a pris le relais et ouvert cette activité dans les quartiers de Canteloube et Clemenceau.

 

“Pendant six semaines de vacances, nous nous rendons au pied des cités, de 16h à 18h. Nous installons le terrains et animons le quartier. Nous voulons faire découvrir l’activité, tout en essayant de promouvoir la mixité et le respect de l’autre.

L’objectif est que les habitants découvrent ce sport et prennent du plaisir à le pratiquer. Nous leur enseignons les règles et leur expliquons comment maîtriser les premiers gestes. Lorsque certains jeunes venus l’année précédente s’en rappellent, c’est du bonheur !”

 

Des événements pour fédérer autour du volley

À l’issue de ces six semaines nous essayons d’organiser un tournoi inter-quartiers (le 28 juillet au centre aquatique). En parallèle, nous emmenons les enfants lors de rassemblement de volley et pendant une journée à Rénac (le 11 août prochain) pratiquer du beach volley, de l’accrobranche et Rénac land.

Nous avons su fédérer les gens qui nous soutiennent comme le CABA, la Fondation SNCF, Accent jeunes et le DAHLIR pour le relais auprès des habitants des quartiers.

J’ai un très bon souvenir de la fête des HLM, durant laquelle des mamans anciennes volleyeuses sont venues participer aux matchs de volley avec leurs enfants.

 

Nous faisons en sorte de faire perdurer l’action au delà de la saison estivale, en les emmenant voir des matchs de professionnels, en les incitant à participer à des actions ponctuelles comme la Nuit du Volley… Il n’y a rien à gagner mais rien à y perdre non plus. Des gens de tous horizons et différents niveaux viennent participer. C’est un jeu mixte, dont le succès ne se dément pas, avec environ un cinquantaine d’équipes présentes chaque année.”

 

Sport pour Toutes

Des séances régulières pour reprendre goût à l’activité physique… Sport pour Toutes propose depuis environ 10 ans, sur le bassin d’Aurillac divers créneaux d’activités afin de reprendre le sport en douceur. Ghislaine, dite “Gigi” pendant …

Le réseau SEP Auvergne

Créé en 2002, le réseau Neuro SEP Auvergne est une association loi 1901, financé par l’ARS, et fondée à l’initiative des neurologues, des médecins de médecine physique et de réadaptation hospitaliers et libéraux.   Son objectif ? …