Bernard Proult, encadrant du club de randonnée Les Pas de la Cère

7 janvier 2019

“Au départ, j’ai créé cette activité au sein de l’amicale laïque de Vic-sur-Cère, afin de développer du lien entre ses administrateurs, faire découvrir le pays, tout en pratiquant une activité physique”, se rappelle Bernard Proult, encadrant du club de randonnée Les Pas de la Cère.

 

Depuis sa création en 2001, le club s’est affilié à la FFR* et regroupe désormais une cinquantaine de licenciés.

*Fédération Française de Randonnée

 

“Nous avons commencé par effectuer une randonnée chaque mois. Petit à petit nous nous sommes structurés et formés avec le comité départemental de randonnée. Nous accueillons des pratiquants venant de Vic et alentours. Nous avons également élargi notre champ d’actions : nous proposons toujours des sorties randonnée, mais aussi en raquette à neige ainsi que quelques sorties à l’extérieur, dans les Alpes, par exemple…”

 

Face aux enjeux de prévention santé, le club a diversifié ses pratiques, notamment en créant un créneau “rando santé”. Pour cela, ses encadrants, dont Bernard, se sont formés à l’accueil de publics présentant des maladies chroniques.

 

“Cela m’a permis de mieux connaître le profil des personnes que nous accueillons sur ce créneau, afin d’adapter au mieux l’activité. L’objectif est qu’ils se remobilisent en douceur, quitte à marcher plus doucement et sur un parcours adapté. Nous travaillons aussi en collaboration avec le SSR de Vic-sur-Cère, en proposant aux patients de s’initier à la randonnée.”

 

Chaque mardi, un petit groupe d’une douzaine de personnes participe à ce créneau Rando Santé. Ils se réunissent pour découvrir les environs de Vic sur Cère. Durant une à deux heures, ils parcourent des sentiers balisés et découvrent ainsi des parties du voisinage qu’ils ne connaissaient pas.

 

“C’est un groupe de personnes assidues ! Nous veillons à adopter une allure accessible. Avant de partir, nous procédons à un échauffement puis nous partons à un rythme tranquille de manière à ce que chacun puisse profiter de la sortie. Contrairement à ce qu’il paraît, il n’est pas si évident que cela de marcher doucement ! Cela nécessite un apprentissage afin de construire son rythme de déplacement.

 

Pour aborder sereinement cette activité, Bernard insiste sur la nécessité de commencer progressivement.

“Nous l’avons remarqué, notamment avec les personnes accompagnées par le DAHLIR, le plus compliqué c’est d’oser. Il faut qu’elles se sentent en confiance. D’où le rôle majeur de l’encadrant qui fédère et mobilise le groupe.

En bref, créer les bonnes conditions pour favoriser les échanges au sein du groupe. Et aussi faire en sorte que le niveau demeure homogène. ça et le bouche à l’oreille, contribuent à l’engagement des pratiquants.

 

Lorsqu’on lui demande ce que nous pouvons souhaiter au club de randonnée Les Pas de la Cère, pour cette nouvelle année, la réponse de Bernard est automatique : “Que de nouvelles personnes se joignent à notre groupe ! De l’énergie, du bien-être, que du positif ! Une belle façon de prendre confiance en soi.”

 

Des vacances en toute confiance au centre de loisirs de Saint-Flour.

Inclusion en centre de loisirs : des vacances en toute confiance au centre de loisirs de Saint-Flour.   “Jusqu’à notre arrivée à Saint-Flour, l’accueil de mon fils dans les crèches ou les centres de loisirs posait des …

Marie-Pierre : l'aquagym, une activité adaptée à ses besoins.

Depuis mi-septembre, Marie-Pierre a repris une activité physique en douceur : l’aquagym. Grâce à l’accompagnement du dispositif DAHLIR Santé, elle revêt son maillot de bain chaque semaine, en compagnie des adhérents du club La Cantalienne. …