Le multi-accueil Les Petites Canailles

18 février 2019

À Maurs, le multi-accueil Les Petites Canailles sera l’une des premières structures cantaliennes à expérimenter l’accompagnement de l’Unité Mode Accueil pour enfants à besoins Spécifiques (UMAS).


 

Le multi-accueil Les Petites Canailles : plus qu’un mode de garde, un lieu de vie.

 

Pouvant accueillir jusqu’à 15 enfants, âgés de 3 mois à 6 ans, le multi-accueil Les Petites Canailles est une structure d’accueil. Encadrés par une équipe de cinq professionnels de la petite enfance, les enfants y découvrent notamment la vie en collectivité.

 

“En amont de l’inscription d’un enfant au sein de notre structure, je rencontre les parents afin de bien cerner leurs besoins, les éventuels freins à l’accueil collectif ou individuel de leur enfant, précise Françoise Boulant, directrice du multi-accueil. Notre structure est plus qu’un mode de garde…c’est un lieu de vie, ancré dans le quotidien des familles.

 

L’inclusion de jeunes enfants en situation de handicap : une thématique omniprésente.

 

Depuis la création des Petites Canailles, plusieurs enfants en situation de handicap ont été accueillis. Dans chacun des cas, l’objectif demeure le même : l’inclusion en milieu ordinaire.

Educatrice de jeunes enfants, Françoise Boulant a également un Certificat d’Aptitude aux fonction d’encadrement et de responsabilité d’unité d’intervention sociale. Cette formation, au contact d’éducateurs spécialisés et d’assistantes sociales, lui a ouvert les yeux sur l’accueil d’enfants en situation de handicap.

 

“J’ai pu m’appuyer sur cette réflexion quant à la manière d’accueillir des enfants ayant des besoins spécifiques. Nous accueillons l’enfant, avant tout. L’idée n’est pas de stigmatiser son handicap.”

 

 

L’expérimentation de l’UMAS au sein des Petites Canailles

Il y a quelque temps, l’équipe du multi-accueil s’est sentie en difficulté face aux réactions et au comportement d’un enfant atteint de troubles autistiques. C’est en parlant avec la puéricultrice du Conseil Départemental, que celle-ci a fait le lien avec l’UMAS et le DAHLIR.

 

“Avant tout, je souhaitais m’assurer que l’équipe des Petites Canailles était partante à l’idée d’expérimenter ce dispositif. Puis, Louise Clerc du DAHLIR et la puéricultrice du Conseil Départemental sont venus présenter l’UMAS et la manière dont ce dispositif pourrait répondre à nos problématiques. Nos besoins pourraient se résumer ainsi :  être rassuré(e)s sur nos pratiques éducatives, mieux connaître  les troubles autistiques et la façon dont nous pouvons agir afin d’être au plus près du besoin de l’enfant, enfin avoir davantage de liens avec les structures spécialisées, un échange de bonnes pratiques…

 

Dans le cadre de l’expérimentation de l’UMAS, l’équipe des Petites Canailles va prochainement rencontrer une éducatrice spécialisée du SESSAD et un membre de l’association ADA 15.

 

“Nous posons les bases de cette expérimentation, rappelle Françoise Boulant. Notre objectif demeure toujours le même : l’inclusion en milieu ordinaire. Nous ne souhaitons pas mettre en exergue les particularités des enfants en situation de handicap mais bien offrir les meilleurs conditions d’accueil possible au sein des Petites Canailles.

 

Boris Izoulet, psychologue et intervenant de la formation Sport Santé Bien-Être

“Être bien dans sa tête nécessite de se sentir bien dans son corps. C’est pourquoi l’intérêt du DAPAP 15 résonne particulièrement en moi.” Boris Izoulet, psychologue.     Boris Izoulet est psychologue dans le Cantal. Son rôle ? “Aider …

Michel : “La natation, bien plus qu’un sport”

Déjà un an que Michel pratique la natation au sein du club la Cantalienne. Un moyen pour ce sportif de longue date de remobiliser ses muscles et retrouver des sensations.   “J’ai rencontré Louise, la chargée d’accompagnement …