Sylvie : trouver son équilibre grâce au sport

30 juillet 2018

Un projet : reprendre le sport pour stimuler ses muscles

“J’étais très sportive lorsque j’étais plus jeune. Au mois de mars dernier, j’ai dû cesser la rééducation. Et là, je ressentais le besoin de stimuler mes muscles, de faire du sport ! Depuis décembre, j’ai trouvé un travail à l’Arche d’Aurillac. Mais il me manquait quelque chose…”

 

La rencontre avec le DAHLIR

“Lors du festival “Le Ton est donné”, j’ai rencontré Louise Clerc, chargée d’accompagnement de l’association DAHLIR. J’avais déjà entendu parler du dispositif mais n’avais pas encore franchi le pas.

Bref, nous avons pris rendez-vous pour que je lui explique mes besoins, mes envies et mon projet d’activité physique. Très vite, elle a trouvé un créneau de gym, où je pouvais me rendre facilement et régulièrement.

 

“Louise a participé au premier cours avec moi. Cela m’a rassuré. Et puis, nous avons pratiqué les exercices en position assise. Je ne me suis pas sentie un extraterrestre parmi les autres car tout le monde pratiquait les exercices assis. J’étais à l’aise.

 

Ghislaine, l’animatrice de ce créneau de gym “Sport pour Toutes” m’a également proposé de venir sur le créneau “marche” qu’elle anime. Là je m’y suis rendue toute seule.

Mon but c’est de faire du sport avec d’autres personnes et d’être intégrée dans le milieu ordinaire. Les adhérents sont très sympas. Je retournerai sans problème pratiquer ces activités au mois d’octobre ».

 

Gym, randonnée… Sylvie a trouvé son équilibre.

“Ghislaine m’a prodigué de nombreux conseils, notamment sur ma posture lorsque je marche.

Avant, j’avais souvent mal au dos lorsque je pratiquais une randonnée de plusieurs kilomètres. Elle m’a conseillé de marcher plus doucement, faire des plus petits pas et de bien lever la tête. Ce sont des détails, pourtant il font la différence !

En moins d’une heure de cours, j’ai reçu davantage de conseils qu’en 20 ans de kiné. Même au niveau de la respiration, je suis plus à l’aise.

 

Je me sens mieux aussi moralement. Je discute un peu avec les participants lors de la marche. Je ne cherche pas grand chose, un sourire me suffit. Je souhaite juste être normale parmi des gens dits « normaux ».

Cela leur montre aussi qu’on l’on peut être capables de faire beaucoup de choses avec un handicap. Ils croient souvent que l’on ne peut rien faire. C’est faux. Nous avons pu en discuter. Cela ne me gêne pas de parler de mon handicap.”

 

“J’ai trouvé un équilibre : le travail, le sport… Je regrette de ne pas avoir effectué la démarche de contacter le DAHLIR plus tôt, ça aide beaucoup ! Et je le conseille aux personnes qui n’osent pas franchir la porte d’un club.

 

On s’arrête souvent au handicap, à la différence. Or lorsqu’on est accompagné, les autres ne nous regardent pas. Je pense aussi que la participation de personnes en situation de handicap dans des clubs dits ordinaires, permet d’enrichir ces associations, ces clubs.”

 

Les vacances d’Aurélien au centre de loisirs d’Ussel

#AccueilDeLoisirs #Vacances   “Aurélien a toute sa place au centre de loisirs. Nous souhaitons qu’il s’y sente bien et soit intégré avec les autres enfants. Et surtout qu’il puisse évoluer dans de bonnes conditions, de manière pérenne.” …

Sport pour Toutes

Des séances régulières pour reprendre goût à l’activité physique… Sport pour Toutes propose depuis environ 10 ans, sur le bassin d’Aurillac divers créneaux d’activités afin de reprendre le sport en douceur. Ghislaine, dite “Gigi” pendant …