L’ UMAS : Unité Mode Accueil pour enfants à besoins Spécifiques, dans le Cantal

31 août 2017

La rentrée approche à grands pas et avec elle son lot de questions sur le mode de garde des enfants. Marie Hélène Barranger, Chef de service PMI au Conseil Départemental du Cantal  est également pilote de l’UMAS : l’Unité Mode Accueil pour enfants à besoins Spécifiques. Faciliter le parcours des familles, tout en levant les freins liés à l’accueil d’enfants en situation de handicap sont les principales missions de cette entité, qui a récemment vu le jour sur le territoire cantalien. Rencontre.

Quel est le rôle de l’ UMAS ? À qui s’adresse cette structure ?

Le rôle de l’UMAS est avant tout de faciliter l’accès des familles, dont un enfant a des besoins spécifiques, à un mode d’accueil, collectif ou individuel, sur l’ensemble du département.

L’UMAS s’adresse :

Nous les accompagnons dans la recherche d’un mode d’accueil de droit commun pour leurs enfants de 0 à 6 ans.

Pour cela nous nous appuyons sur la force du réseau des professionnels engagés dans l’UMAS.

 

Notre équipe projet rassemble des professionnels aux  métiers différents (médecin, puéricultrice, assistante sociale, psychologue, éducatrice de jeunes enfants) avec des compétences complémentaires, des domaines d’intervention divers (tels que la PMI de secteur, la Mission Accueil Petite Enfance, le service social, la Maison de l’autonomie, la MDPH, la CAF et le DAHLIR) et donc des expériences variées.

 

L’idée est de répondre aux besoins de l’ensemble du territoire cantalien, en partant des ressources existantes. Nous nous adaptons aux spécificités du territoire.

Nous recherchons un mode d’accueil qui soit adapté à l’enfant mais aussi aux contraintes, de déplacement par exemple, des parents.

Ce qui n’est pas toujours simple. Mais nous avons la chance de pouvoir compter sur une équipe projet très impliquée qui s’appuie sur un réseau indispensable afin avoir un maillage territorial efficace.

Comment est née l’idée de créer l’UMAS ?

En décembre 2016, plusieurs partenaires tels que le CAF, la MSA, le Conseil Départemental ont signé le Schéma Départemental de Service aux Familles.

L’UMAS est intégrée dans le pilier Petite Enfance de ce Schéma de service aux familles. En 2014-2015, nous avions réalisé un travail préalable dans le cadre des 2 Schémas départementaux en cours :

 

Ce travail a donné lieu à la création d’une fiche-action intitulée « Renforcer l’accessibilité de l’offre d’accueil du jeune enfant dans une logique de prévention ».

Nous avons constitué une équipe projet de onze personnes réunissant des professionnels des 3 directions du Pôle de la Solidarité Départementale :

 

Nous avons réuni nos connaissances et mené un travail d’étude préalable en repérant les actions déjà menées sur le territoire ainsi que sur les autres départements. De manière la plus précise possible, nous avons évalué les besoins du territoire en nous appuyant sur nombre d’enfants et de familles qui pourraient être concernés par le besoin d’améliorer leur accessibilité aux modes d’accueil petite enfance.

De quelle manière une famille peut-elle prendre contact avec vous ?

Plusieurs supports (affiche, flyers et plaquettes) seront diffusés dès la rentrée dans tous les lieux et institutions fréquentés par les familles. Les parents pourront donc prendre directement contact avec nous par téléphone, par courriel ou courrier, et par échange direct sur rendez-vous au sein de la mission accueil petite enfance.

Tél : 04 71 43 34 55 Mail : pmi-mape@cantal.fr 

Les professionnels en contact avec les familles pourront également relayer la demande des familles, avec leur accord (par exemple les Etablissements d’Accueil de Jeunes Enfants et les Relais Petite Enfance) ainsi que tous les services d’accompagnement, de soins et les associations concernées par le handicap et la maladie chronique touchant des enfants. Nous travaillons en binôme chaque fois que cela est possible : avec un professionnel qui connaît la famille et va assurer le relais et celui qui va mener la recherche pour le mode d’accueil.

Quels vont être les étapes de l’accompagnement proposé par l’UMAS ?

Nous travaillons avec la famille afin d’analyser sa demande le plus finement possible.

Dans un premier temps, nous vérifions les capacités, les ressources mais aussi les limites de l’enfant afin d’étudier quel sera le mode d’accueil le plus adapté.

Puis nous allons rechercher sur le territoire les disponibilités et possibilités d’accueil.

Nous établissons les contacts et échanges nécessaires avec les interlocuteurs concernés et organisons par la suite une rencontre entre les parents, l’enfant et le lieu d’accueil.

Nous recherchons les aides envisageables (humaines, matérielles, financières) permettant la réalisation concrète de l’accueil et la levée de certains freins.Puis nous pouvons organiser une séance d’essai de quelques heures au sein de la structure.Et bien-sûr nous assurons le suivi de cet accueil, dans la mesure du possible.

L’expérience du DAHLIR est précieuse dans ce domaine grâce à l’expérience acquise en Haute-Loire, depuis plus de 10 ans, notamment pour l’accompagnement des enfants vers les Centres de loisirs.  L’idée est d’être en capacité d’être sollicitable sur tout le parcours de l’enfant.

Les situations à traiter sont réfléchies en commun et lorsque la situation correspond aux compétences de Louise Clerc, référent DAHLIR 15, c’est elle qui assure l’accompagnement de la famille.

Quels seront les enjeux et perspectives d’évolution de l’UMAS ?

Avant tout, l’enjeu premier de l’UMAS est d’être à l’écoute des enfants et de leurs familles.

Notre ambition est de leur faciliter les démarches pour trouver un mode d’accueil vraiment personnalisé. D’où la nécessité de pouvoir nous appuyer sur un réseau territorial engagé où le partage d’expérience  permettra de lever les freins et améliorer nos réponses à ces besoins très spécifiques. Cela passera  notamment par les actions de formation et de sensibilisation auprès des professionnels de l’accueil Petite Enfance.

Dans le cadre du Contrat Enfance Jeunesse, des journées de sensibilisation à l’accueil d’enfants porteurs de handicap (assurées par l’association lyonnaise « Une Souris Verte »)  vont être proposées à toutes les assistantes maternelles du département, en y associant les personnels des EAJE et les animatrices de RPE. Entre septembre et novembre 2017, plusieurs journées seront organisées sur l’ensemble du territoire cantalien afin de faciliter l’accès de tous. Par la suite, d’autres actions de formations seront proposées en complément.

 

Contact :

Protection Maternelle et Infantile – Conseil Départemental du Cantal

28 avenue Gambetta

15000 Aurillac

Tél : 04 71 43 34 55

Mail : pmi-mape@cantal.fr 

Logisens, acteur de terrain et générateur de cohésion sociale.

En partant d’un constat simple : "il ne faut pas attendre d’avoir des problèmes pour les régler", le département Ingénierie Sociale de Logisens a su développer une véritable dynamique en faveur du vivre ensemble dans les …

Louise, chargée d'accompagnement du DAHLIR Cantal

Lorsqu’on lui demande quel est son plus grand défaut, spontanément, Louise nous répond : « Je suis nulle en maths ! ». Pourtant, notre chargée d’accompagnement et de développement sur le territoire Cantalien, a très …